ACCORD N°22 : WHOwho

WHOwho est le groupe au côté un peu foufou, qui fait de la musique parce que c’est comme ça qu’on s’éclate. Mais le rendu est carrément sérieux.

J’ai eu un coup de cœur pour eux à l’écoute de la version studio live de « Her ». Une chanson répétitive, énervante, qui vous restera dans la tête. Mais addictive à souhait. Vous vous retrouverez à l’écouter en réveil matin, en berceuse et même en digestif.

Le groupe dégage une énergie pas particulière, mais communicative. C’est leur but. Une bande de fous qui décide de son nom après un délire à Mc Donald’s, veut vous faire danser à travers une musique un peu pop aux quelques accents de rock, ou une musique un peu rock aux quelques accents de pop. Ajoutez une pincée de paillettes funk.

J’ai vu quelques commentaires les comparant à Glen Check. Niveau son il peut y avoir quelques similarités en effet, mais l’énergie dégagée est complètement différente. Vous pourrez le constater à l’occasion d’un prochain article sur Glen Check, bientôt j’espère. Pour résumer, ils ne sont pas fous de la même façon…

Dans leur son j’apprécie beaucoup la distinction entre les éléments. La basse a une place importante, et vous savez que j’aime ça. Un petit son de synthé apporte le côté pop, des paroles en anglais pour se faire comprendre par tout le monde (et qui veulent dire quelque chose grâce à un des membres qui a vécu en Nouvelle-Zélande).

Comme c’est à la mode récemment, ou tout du moins c’est un phénomène que je remarque de plus en plus, la voix n’a pas une place plus importante que les autres instruments. Elle se mélange avec, parfois prend en puissance pour ensuite leur laisser la place.

Bonne semaine à tous ! Que le blues du dimanche soir pluvieux vous quitte !

Rejoignez-moi sur FacebookTwitter ou Ask !

-YÜFY-

Publicités

FAUSSE NOTE N°3 : Christmas in Nell’s room

Noël est passé, 2014 a commencé. Vous avez trop mangé et vous essayez de faire passer cette fichue bûche à la crème au beurre en passant un peu de temps devant votre ordinateur.  Soit dit en passant, il n’est en aucun cas prouvé que votre ordinateur améliore votre digestion, mais il a au moins le mérite de faire passer le temps.

Bref. Quel est votre plus grand rêve de Noël ? Quelle est la chose que vous désirez le plus faire/avoir le jour de Noël ? Que ce soit un rêve d’enfant, quelque chose d’utile, ou même rien du tout, pensez-y très fort. Cela ne vas pas se réaliser.

Mon plus grand rêve pour Noël est un concert : Christmas in Nell’s room. Je crois que je vous ai suffisamment bassiné avec mon amour de fan pour Nell. Enfin peut-être pas, puisque je me retrouve en train d’écrire cet article.

Christmas in Nell’s room est le concert annuel de Nell, le soir de Noël depuis 2003. Malgré une petite pause due au service militaire des membres, cette tradition perdure encore, et j’espère pour longtemps !

Une salle de concert pleine, des confettis à gogo, et Nell. Une ambiance parfaite non ? Chantez à en perdre la voix.

Le seul inconvénient, c’est que c’est le soir de Noël. En France, on a tendance (pas tout le monde bien sûr) à passer Noël en famille, sinon avec des amis. On aime se retrouver autour du sapin et découvrir nos cadeaux. Mais c’est différent en Corée du Sud. Noël est totalement une fête commerciale, axée sur les couples. Beaucoup travaillent le jour de Noël, et cela n’est pas aussi peu naturel que chez nous. Donc finalement, aller à un concert le jour de Noël, normal.

Cette année, enfin l’année dernière (tout dépend de comment vous comptez), Nell a interprété des chansons récentes comme Haven de leur dernier EP comme des chansons plus anciennes (Tokyo, 12 Seconds…). Quelques arrangement étaient changés, modifiés pour surprendre à nouveau les oreilles. Pas qu’on s’en lasserait, mais il faut bien mettre un peu de piment. Les Coréens aiment manger épicé, donc…

Sur ces bonnes paroles, je vous laisse en compagnie de ‘Haven’, mon coup de cœur de leur dernier EP :

Crédit vidéo : Gongrot

Une bonne année 2014, plein de rock coréen, et bonne fin de semaine ♥ !

Rejoignez-moi sur FacebookTwitter ou Ask !

-YÜFY-

IMPROVISATION N°1 : MAMA Session 2013

Nouvelle catégorie ! Un peu fourre-tout, ça m’arrange. Donc je ne vous donne pas plus de précisions là-dessus. Parce que j’aime bien ce petit côté bordélique que prend mon projet des fois. Bref.

Les MAMA ne sont pas une chanson d’EXO, ni un hymne à votre Maman. MAMA = Mnet Asian Music Awards. Organisés évidemment par la chaîne Mnet et diffusés sur celle-ci ainsi que sur tvN qui me semble-t-il fait partie du même groupe (CJE&M si je ne me trompe toujours pas).  Rien que pour vous, j’ai regardé la cérémonie en entier. Oui oui, la vidéo durait six heures. Je l’ai fait ! Et j’ai écrit au fur et à mesure une critique.

Tout commence par la première performance du tapis rouge des MAMA ! Trois chanteurs sortis de télécrochets télécrocheurs.  Ils essayent de mettre l’ambiance, leurs voix n’ont rien, petit hic. Un minimum de présence sur scène.

Les présentateurs sont coréens, même si la cérémonie est menée à Hong Kong. Il faut savoir que Mnet est une chaîne à la base coréenne.  Que la cérémonie est très axée sur la kpop. Voir uniquement sur ça. Pourquoi ? Parce que c’est vendeur, ça plaît c’est connu. Donc une occasion facile de donner une image rayonnante de la Corée du Sud en Asie et à travers le monde. On met quelques artistes des autres pays pour la déco, et hop ! C’est fait. Largement compréhensible.

Ah, vous comprenez que vu la longueur de la chose, je ne vais souvent pas développer mes arguments jusqu’au bout, je suis déjà trop bavarde. Faites-vous plaisir dans les commentaires  !

Ils ont ajouté le côté style au côté musique et performance, c’est pas mal vu que c’est très présent dans l’industrie musicale en ce moment, particulièrement en Asie (KPOOOOOP :tousse:). La présence d’acteurs, de mannequins et autres est également intéressante, varie. Reste à varier l’intérêt pour la culture coréenne !

Les fans sont pires que des paparazzi avec leurs masques et SURTOUT leurs appareils photos…je n’arrive même pas à dire qu’il y a une différence dans l’attitude. C’est assez drôle d’ailleurs. Dans la culture fan, on pourrait croire que ces personnes sont les journalistes du monde dans lequel elles vivent.

Pas mal de pub tout de même, après seulement 25 minutes de visionnage…mais je suppose que c’est dû aux besoins de fond,ce genre de cérémonie dépasse l’imagination niveau budget, enfin pour ceux qui ne travaillent pas dans le domaine de la culture ou qui ne le connaissent pas ou peu. Imaginez l’organisation, le personnel, et je ne vous fait pas une liste plus longue, vous allez vous endormir devant votre écran, si ce n’est déjà fait. Le stream qui reprend en plein milieu de la performance, pas terrible la synchronisation. J’ai déjà pu apprécier cela chez Mnet.

Pour ce qui est des spectateurs, ils semblent être debouts, tous au même niveau. On voit qu’ils veulent marquer la différence entre le tapis rouge et la cérémonie en elle-même. On entend un extrait d’une chanson de WhoWHO ! Enfin un peu d’indie, mais évidemment cela n’est pas mentionné…Je verse une petite larme.

Des danseurs de Dancing 9 sont là. Ils veulent apporter tous les arts à la cérémonie dirait-on. Du moins tous ceux liés à la performance, où le plus possible. +1 !

Les personnalités ne semblent pas bien préparées aux interviews, ou alors ne savent vraiment pas y répondre. Malgré le dictionnaire qui sert de script aux présentateurs.

Je me lasse de voir Crayon Pop avec leurs casques et leurs tenues. C’est un signe distinctif mais pour une cérémonie qui en plus inclut le côté stylistique et mode, il aurait été préférable de les voir dans des tenues pas moins extravagantes, mais plus adaptées. On pourrait également les voir sous un jour plus « femme ». (Vous verrez que je me contredis fortement plus tard, mais comme on dit, OSEF)

Je rêve. Ils ont écrit Go Ara Ko A LA. KOALAKOALA…Je ris. Bon et à mon avis on a droit à un gros spoil sur le drama Reply 1994. Enfin il y a encore ce petit doute qui me titille même si je doute de la fin. Et ça me titille très beaucoup. Bref. Les deux acteurs n’ont pas l’air très à l’aise ensemble pour autant. Comme quoi fiction et réalité sont différents, mes enfants…ET OUI !

Yoo Seung Woo vient apporter un son léger ! Sa voix n’est pas très stable au début, dommage. Mais il est trop mignon. Enfin, il est mignon, mais sa voix n’est vraiment pas stable et pas assez puissante. Dommage, car sa chanson, bien qu’elle ne sorte pas de l’extraordinaire, est sympa. Tant pis.  Yoo Seung Woo a un petit côté Beatles avec sa casquette ornant son costar. Très rétro, très son style. En espérant que ça soit le sien et pas celui de sa styliste. Du moins pas uniquement. Je ne dénigre pas les stylistes car sinon je pense qu’on verrait souvent Yoon JoonYoung en survêtement ou autres vêtements très décontractés…Ce qui serait très drôle.

Je ne peux pas dire que ma critique est valable ou que mes arguments sont les meilleurs. En effet, elle est basée sur ma subjectivité et sur le peu d’expérience que j’ai du milieu culturel et surtout de ma totale incompétence dans le domaine de la mode.

Ah mais c’est la folie, EXO arrive avec deux gros vans après les petites voitures des invités précédents : pas la même échelle bien sûr ! Défilé de costars qui diffèrent tous d’un petit détail. AVALANCHE de flashs…et de cris… Ah ils ont tout de même investi dans une traduction instanée écrite pour Kris. Merci Kris !

 Han Ji Hye se transforme plus en mosaïque brisée qu’en sirène, je ne sais pas quel effet elle voulait produire. Sa robe n’est pas essentiellement moche à mes yeux, mais disons que c’est un concept particulier. Le blanc lui va bien. Tous fans d’EXO, tous! A croire que Lee Soo Man les a payés en personne (ce qui ne m’étonnerait même pas) !

Un nouveau van ! Rien que Paris Hilton. Une seule personne, un gros van. Démarche de mannequin, pour un instant on se croirait à Hollywood. Les cris ne sont pas aussi enthousiastes que pour EXO. Haha. La seule à faire coucou et à serrer les mains.

On a même Icona Pop cette année, ils ont investi dans les artistes de renommée internationale, pas seulement asiatique ! Elles ont une présence sur scène improvisée et des voix stables. J’irais pas jusqu’à leur reconnaître un talent extraordinaire, mais j’avoue que je m’attendais à bien pire.

Les escaliers pour accéder à la scène ont l’air dur à monter. Enfin pour les femmes. Comprendra qui pourra.

Lee Seung Chul et mafieux ou touriste, mais plus mafieux. Donc mafieux touriste grâce à ses fidèles lunettes de soleil qui doivent être collées à son visage. Lee Seung Gi ressemble à un agent de sécurité héhéhé. BigBang. Cris. Taeyang le gangster panda. TOP l’homme heureux. Danny fait des calins à tout le monde, c’est fou. Ou je deviens vieille et sénile (et dans ce cas, certains d’entre vous ont du soucis à se faire), ou on reconnaît vraiment pas les gens.

Le complexe de l’Asia World Expo a l’air très beau. Enfin, selon les images, donc forcément ils vont pas montrer un truc moche. La mer est derrière l’arrivée, en mode festival de Cannes. Oui, c’est l’impression qui se dégage de ce tapis rouge finalement. Durée : presque deux heures.

EXO ouvre la danse avec Kai, perf de danse bien sûr. Effets d’image derrière qui cachent un peu le danseur. Certainement dû aussi au point de vue de la caméra utilisée à ce moment là. La scène peut offrir pas mal de possibilités niveau performance. A voir si elles seront exploitées (malheureusement…non).

Jaurim commence à chanter avec ICARUS. La chanteuse n’est pas en forme vocalement dirait on. L’entrée est nommée Enter The Dragon. Lee Haneul suit Jaurim. On passe du rock mélangé au tradi au rap toujours mélangé au tradi. Classique. Classique des MAMA.Oh, Jay Park, toujours fidèle à lui-même. Il semble avoir de l’énergie. Mais la chanteuse de Jaurim n’est malheureusement pas à la hauteur. La sonorisation non plus.

On commence direct avec les femmes. CL meilleur performance solo féminine. Bon, on lui paye sa célébrité quoi. Sérieusement, on s’y attendait, même si sa chanson ne vaut rien n’est pas très bonne à mes yeux. La prochaine fois, par pitié, faites la chanter.

Pas de MAMA sans ennuis techniques. Les micros sont pas à la hauteur des présentateurs : on leur casse le dos ? On crie avant l’annonce des gagnantes : SISTAR pour la meilleure performance de danse. Je ne dirais rien, car dans toutes les nominées leur chorégraphie était certainement la plus évoluée techniquement. Mais bon, on avait le phénomène Crayon Pop à côté tout de même. Ah, on a pas donné de micros aux présentateurs du coup on nous montre EXO et les fans qui se bousculent.

Nissan Juke Best MV : on a compris qu’ils étaient sponsor, vous inquiétez pas on a bien vu la voiture tout à l’heure. De bonnes vidéos sont nommées. Petit clin d’oeil de GD, ça nous excite. Et évidemment, GD gagne avec Coup d’Etat. Mnet graisse la patte de papa YG ? J’aurais bien aimé qu’on soit Busker Busker’d. Mais la vidéo n’était pas assez puissante. C’est vrai que celle de GD est très artistique.

Petit intro vidéo de Trouble Maker. On a vu le clin d’oeil à Infinite et à leur tournée mondiale. Hyuna fait bien la psycopathe. Nom de la performance : Gangs of Hong Kong. Je ris. Les armes sont bien légères. Niveau costumes, très motard américain. Comme on le sait déjà, Hyunseung tient la route vocalement, Hyuna fait un demi-playback.  Hyunseung a un micro pourri. POURQUOI ? Hyuna chante mieux que lui…Avec son playback, faut pas rêver tout de même. On a le droit à un vrai petit bisou.

Deuxième gang : Infinite. On a le droit de voir quelques danseurs de près. Intro de danse bien sûr. On dirait qu’il y en a un qui est tombé. En tout cas c’est très mal filmé, mais on peut s’y attendre. BTD va bien avec le concept. Le son des micros n’est pas assez élevé. La scène reste vraiment très belle. On a envie d’y aller. Transition mystérieuse par des danseurs. Destiny : certains chantent en playback, dommage.

Les artistes semblent mals placés par rapport à la scène principale. Je ne parle pas des fans, ils sont trop pour être tous bien placés. Hyuna sur le point de tuer Hoya. Tension.  Rire de Seungri, et images. Il a du se passer un truc drôle qu’on a loupé. 

Lee Seung Chul represents ! Il sait tenir le suspens, mais on dirait que pendant un moment il ne savait pas quoi faire. La découverte de l’année est Baechigi. Sérieusement ? Ils sont dans l’industrie depuis longtemps. C’est vrai que Shower of Tears était un tube, mais bon, c’est peu de respect que de leur donner cet award. 

Meilleure artiste nouvelle de l’année : Lim Kim j’espère. Ladies Code pourquoi pas. Mais je pense que ça va être Lee Hi. Une chance pour Crayon Pop ? Et bien oui ! J’hésitais entre Crayon Pop et Lee Hi, mais cette fois on a pas graissé la patte de Papa YG. Par contre, mettre les petites et mignonnes à côté de deux grands mannequins, c’est moyen.

Ils parlent d’Asian Pop, mais les nominés ne sont que des coréens. Les invités aussi. Faudrait savoir.

Best Artists par pays. Performance d’un danseur et acteur. Les costumes des danseurs sont pas mal. Performance très mal filmée, comme d’hab ». Dommage. Le gars danse bien, mais sans plus. Il chante pas très bien non plus. Et le plus drôle, c’est quand même EXO qui reconnaît Sorry Sorry des SUJU dans l’intro de sa chanson.HAHAHA Ok. Il chante horriblement, et sa chanson franchement…non. J’ai complètement décroché de la performance. C’était le meilleur artiste de l’année en Chine. MOUAIS. Bon, il avait de l’énergie tout de même.

Meilleur artiste masculin : GD, comme si on s’y attendait pas. Les autres candidats méritaient tous le prix. Surtout Cho Yong Pil. Plus que GD à mon goût. Je vous refais pas le coup de la papatte de Papa YG hein. Vous aurez compris.

Petit blanc. Une performance de 2NE1 et Icona Pop. Problème de micros. Trop d’argent pour faire venir les invités, plus d’argent pour la sono ? Comeback stage de 2NE1. Elles font mieux vocalement d’habitude. On va rester gentils et diplomatique, on va pas parler de Bom. Mais franchement, Papa YG, pour les solos de CL, par pitié fais là chanter. Minzy se débrouille pas trop mal. Icona Pop subissent les micros. Et on subi leurs voix pas puissantes du tout. Mais à peu près justes, c’est déjà ça. Je suis très désulissionnée sur l’industrie musicale, je sais. L’espace scénique n’est pas très bien géré. Les caméras rattrapent le coup vite fait.Et ils ont fait rapper CL. POURQUOI MAIS POURQUOI ?

Chanson de l’année BC Union pay (sponsor bonjour) : Cho Young Pil, tout de même ! Avec Bounce ! On aurait pu s’attendre aux SNSD, mais ouf, on y échappe. Ils se prennent pour des agents secrets améraicains HAHAHA. Comme d’hab’.

Performance de Dancing 9. On peut voir un peu le batîment. Une danse digne de ce nom. Et de l’énergie pour introduire la meilleure performance solo masculine : GD couvert d’or. J’en dis pas plus. Enfin, je dis pas qu’il mérite rien mais bon. Ah, un comédien dont j’ai perdu le nom pour mettre plus ou moins l’ambiance.

Meilleure performance vocale féminine : Ailee ! Largement mérité ! Elle est très acclamée.

The fox says Bar Bar Bar : Concept de monstre de la forêt. Yvis apparaît. Je ne ferais pas de commentaire sur la chanson et la performance. Enfin si : c’est…marrant ? Complètement délire ? Mais aucun intérêt artistique, et je doute que ce soit recherché. Arrivent les Crayon Pop. On reste dans le délire complet. Bar Bar Bar se promènera dans votre tête jusqu’à la faire exploser. Je dirais que ce ne sont pas de grandes performeuses. Yivis rejoint. Un renard casqué, pourquoi pas ? Le délire est là.

Petite intro du meilleur ‘k-style’ en mode on est les meilleurs. Mouais. Cha Yeryun seule présente la récompense. Sistar gagnent. Mouais, c’est vrai qu’elles ont toujours un bon style dans leurs apparitions publiques, même à cette cérémonie.

Performance des gagnants de superstar K5 et de l’émission version chinoise, superstar china : We are superstars. Z’auraient pu trouver plus original, ‘menfin…Les deux chantent dans leurs langues respective, dieu merci. La scène ne les met pas en valeur, il y a peu d’éclairage, ce qui peut être valorisant si le peu d’éclairage est très puissant, ce qui n’est pas le cas. Je parle ici de la première partie de la performance. S’ensuit la perf de We Are Young. Le gagnant chinois n’a pas beaucoup de puissance, je ne sais pas si c’est parce que la chanson n’est pas adpatée à sa voix. Idem pour le coréen. Il manque de la voix et de l’énergie à leur performance. On sent que le passage amateur/pro n’est pas encore passé à ce niveau là. Performance très moyenne dans l’ensemble.

La récompense de ‘next generation global star’ : A-Pink. Le mignon va dominer le monde, je vous le dis. Personnellement, je n’ai rien contre un monde de bisounours, c’est mieux qu’un mode de déprimés ou de dépravés. Alors pourquoi pas.

Sony worldwide performance : Infinite grâce à leurs nombreux concerts au Japon et à leur tournée OGS qui arrive en France ce dimanche. On fête l’anniversaire de Dongwoo, un jour à l’avance.

Jay Park réapparaît, très…hiphop on va dire. Il a le grand mérite de savoir mettre l’ambiance. Il propose de baisser son pantalon, mais ça ne semble pas possible. International favorite artist : Ylvis. Pas invités pour rien. On reconnaîtra le phénomène de leur délire. C’est assez marrant de voir deux renards courir prendre leur trophée à côté des autres artistes tous bien habillés. En fait, seuls Ylvis, Crayon Pop et Jay Park s’assument.

EXO. Avec une intro en allemand. Une jolie femme fait son entrée pendant qu’ils tentent de faire les psychopathes enfermés pour rien. Ou plutôt enchaînés au travail, comme les jeunes coréens ? L’un deux par avec la fille, tout de même. Ein süsser Traum. C’était Luhan. Décor un peu glauque. Note grave au piano. Les autres membres, on dirait des zombies. Synchro très travaillée. Perf de Growl. Etant donné leur formation assez spéciale pour cette chorégraphie, l’espace scénique et l’effet caméra ont été bien gérés. Moin bien que dans le clip, mais il ne faut pas rêver, nous sommes en live. Enfin en playback. ce qui est acceptable vu la chorégraphie. Leur performance est plus concentrée sur la danse, c’est un choix respectable, au moins ils ne martyrisent pas leur propre chanson vocalement. Fin avec la danse de deus membres. On retombe sur Wolf, la chanson la plus WTF de l’année. SISI. Version remixée ici, un peu dubstep à la mode quoi, on pouvait s’y attendre. Pour mes oreilles la chanson est plus intéressante mais plus loin de son concept original. On a quelques ajouts de piano sympa.

L’artiste de l’année BC Unionpay: Je prie pour le Busker Busker’d. Mais j’en doute aussi. En fait ce serait juste pour le fun. Et non même pas dans les nominés. We got G-Ded again. On lui a pas donné de micro le pauvre petit. J’ai fait un commentaire sur son style ? Un seul mot : Suprenant. Encore un qui assume tiens.

Best OST : Yoon Mirae ! Enfin un peu de reconnaissance. Best dance perf : SHINee. Ah, au cas où vous n’auriez pas remarqué, les prix sont prévus avant la cérémonie. Les invités sont pour la plupart là pour recevoir des prix, ce n’est pas par pur hasard.

Best vocal performance masculine : Lee Seunggi. Orchestre symphonique. On note la belle perf du triangle au début svp. Et la présence du piano à queue (un trois quart ou un demi à vue de nez ?) . Et oui je vous embête dès qu’il y a un piano, mais j’ai fait un effort, j’ai parlé du triangle. Et j’aime beaucoup cette chanson de Lee Seung Gi : Return. Il profite pas de l’orchestre qu’il a derrière ou alors le micro est vraiment mauvais. Je pencherai pour les deux. Disons que le son très mal géré n’aide pas sa voix. Voilà. Mais en tout cas il mérite son prix. En version studio, le live c’était pas trop ça. 

Lee Haneul apparaît en mode hiphop. Finalement il y en a pas mal qui s’assumment. Dynamic Duo sont là, ils vont certainement remporter la meilleure performance rap. Evidemment Dynamic Duo. Le fait de faire brandir des banderoles à des spectateurs présent est sympa, ça change. Leur album de cette année est vraiment bon. Même si j’avoue que j’ai eu un peu de mal avec Gaeko depuis l’histoire où tout le monde a réglé ses comptes, notamment E-Sens (#Supreme Team forever.)

Best Band performance : Beaucoup de bon groupes. On a un Exo debout. And finally, we got Busker Buskered. Brad tiens son micro beaucoup trop bas. On lui en veut pas. Il est marrant.Leur album était bon, mais franchement je suis trop biaisée par rapport à Nell. Oui je sais, dans la catégorie qui m’intéresse le plus, je suis pas foutue d’être objective. c’est nul. Yep.

Ovation pour Stevie Wonder tout de même. On réhausse un peu le niveau là. Enfin on met la barre très haut. Sauf quand deux personnes du staff apparaissent sur l’écran pour apporter un socle. C’est tout de suite moins classe. Music Makes One Ambassador Award : Emotion, grande musique. Oui j’adore Stevie Wonder, et il vaut bien tout l’honneur qu’on lui fait. Problème de micro très mal géré en tout cas. On ouhoute à tout ce qu’il dit. Il fait un peu le maître mais bon. Il fait référence aux Beatles en plus. En mode peace and love. Puis on enchaîne sur Bob Marley. What else ? Il finit sur un petit smack tout mignon. Et un sourire. 

Performance de Rain : Man of the moment. Ça faisait longtemps qu’on l’avait pas vu celui-là. Mais pourquoi la veste rose. Un petit regard sexy en mode je me mords les lèvres, les lunettes de soleil. On sent le retour du maître. Deux ans à l’armée et il a rien perdu de son énergie sur scène et de sa façon d’entraîner la foule. Quelques effets scéniques, on met le feu à la scène. Il a enlevé cette affreuse veste rose. Vocalement c’est pas toujours ça, mais franchement on reconnaît son charisme et sa présence sur scène. La scène montante bouge un peu, j’aurais eu un peu peur à la place des performeurs. Les caméras suivent pas c’est dommage. D’accord, c’est des moyens techniques, mais là franchement, où on le fait complètement ou on le fait pas. Quelques citations pour montrer son succès. Rain falls again on January the 6th ! On a pas de perf de Rainism ? 

Best female group : si c’est SNSD et leurs deux semaines de promo, on se fout de notre gueule; malgré leur succès. Mais elles ne sont certainement pas là pour rien. Et on se fout bien de notre gueule. Sérieusement, qui fait deux semaines de promo pour un LP ? J’aurais plus donné la récompense à 4Minute ou 2NE1.

Best Male Group : Infinite. J’aurais donné SHINee ou EXO cette fois-ci, mais je suppose que leur tournée mondiale est récompensée. Leurs promos non-stop non plus. J’avais pas trop aimé Man In Love (enfin le clip oui mais pas la chanson) mais Destiny était excitante. Donc ça passe. Petit blanc. 

La perf commence : The Human par BigBang. On reconnaît une influence arabe dans l’intro, mélangée à du hiphop. TOP arrive. Un immense micro dans le dos quand il a déjà un dans la main. Doom Dada peut aussi être enregistrée dans les chansons les plus WTF de cette année. Une bonne perf niveau rap. Pas très synchro avec l’appui de voix derrière à certains moments, ils auraient presque du l’enlever. Taeyang. Sa nouvelle chanson est intéressante par rapport à ce qu’il faisait avant et au niveau chorégraphique rapidement. Il met beaucoup d’énergie dans ses performances. Les angles des caméras sont vraiment mauvais. Je sais que ce n’est pas facile de filmer ce genre de cérémonies mais tout de même. On continue avec Seungri. Pourquoi son solo a eu moins de succès que les autres (il me semble) ? Une bonne présence scénique mais niveau vocal et chorégraphique rien de spécial. On continue avec GD. Une entrée très spéciale, en contraste de noir et en cage d’oiseau – robot. On retrouve un de ses plus grands succès : Crayon. GD a toujours un style très spécial. Crooked est une performance très excitante. Une chanson un peu facile d’écoute. Un petit côté rock’n’roll. Comme toujours un bon performeur…qui crie dans son micro au lieu de chanter depuis un ou deux ans, voire plus. Dommage car il n’est pas sans talent. Ptêt que sa voix est un peu partie parce qu’il fume/ a fumé? C’est son problème mais bon, crier et chanter sont à dissocier. On continue avec Fantastic Baby, les autres membres présents rejoignent. Daesung n’a pas eu son petit moment solo, dommage. Son album jap’ était pas mal de ce que j’ai écouté. On parle du chapeau de TOP ? On entraîne Lee Hyori qui a une robe très bizarre. C’est la folie ma foi. Boom Shakalaka. J’espère qu’ils reviendront en tant que groupe bientôt, car leur expérience a fait d’eux d’excellents performeurs (pas forcément vocalement ou chorégraphiquement hein ) et leur musique étant commerciale mais excitante, j’ai toujours un petit plaisir à les regarder.

Goo Junhee présente le best concert performer : Lee Seung Chul. 2000 concerts, c’est un nombre !! Je vous rassure, pour ceux qui ne le connaissent pas, il n’a pas 15 ans. Les enchaînements de la cérémonie sont un peu lents.

Best female artist :  Lee Hyori gagne. Bon, j’avoue. Je l’aime pas, c’est purement subjectif. Pour moi musicalement elle ne vaut pas grand’ chose. Mais je reconnais qu’elle a du succès.

Dernier award de la soirée : Best album. EXO ou GD ? Je vote pour Cho Yong Pil (au moins ils lui ont fait l’honneur d’être nominé plusieurs fois). La foule est au comble de l’excitation. SUSPEND. Il nous fait vraiment attendre, l’autre petit sadique. Il en profite. J’aurais fait exactement la même chose à sa place. Héhéhé. Finalement, l’award est décerné à EXO. (Genre on le savait pas avec tous les zooms de caméras sur eux juste avant).Bon, en dehors de Wolf, leur album était intéressant. Des bisounours ces petits. Ils interrompent leur leader en plein discours pour faire un câlin. Le plus long discours de la soirée. En même temps, si ils y passent tous à 12 pour le discours, je comprends pourquoi la cérémonie a duré six heures.

On finit par la perf de Stevie Wonder. Toujours le meilleur pour la fin ! Accompagné par Hyorin, qui fait un peu trop d’effets avec sa voix. Elle était pas tout à fait dans la même tonalité que Stevie Wonder, mais étant donné qu’elle était a capella, j’accepte. Aaron Kwok apparaît très moyen vocalement. Les trois voix ne sont pas vraiment en harmonie (pas qu’ils chantent faux, mais je parle de leurs timbres ici). Enfin, on a un petit clin d’oeil aux débuts solo de Hyorin, bien mérités mais qui m’ont un peu déçue sur certains points (il y avait aussi des bonnes choses). Suit Lately. Sur un beau Yamaha à queue. (Non je n’arrêtrais pas avec le piano. Tant pis pour vous). Je vote pour un quart de queue. Isn’t She Lovely : décidement il tape dans mes préférées. Les plus connues en même temps. Aaah…l’harmonica… Superstition : Ecoutez juste la guitare…Cl en a quitté sa fourrure.

Par contre l’ending par Paris Hilton…euh…Je vote contre.Sur du Cho Yong Pil en plus…pour vexer personne, je dirais pourquoi pas. Elle ‘mixe un peu tout. BATAILLE DE POLOCHONS. Il fallait au moins ça. Elle repasse un peu les mêmes choses en boucle… On finit finalement avec un petit highlight rapide des performances de la cérémonie. Mieux que l’année dernière, mais pas encore ça. On attend avec impatience l’année pro alors ? Je vous laisse méditer.

Rejoignez-moi sur FacebookTwitter ou Ask !

L’accord de ce weekend sera publié lundi soir, pour cause de ‘pour une fois j’ai une vie et je vais à Paris’

-YÜFY-

ACCORD N°21 : ZITTEN

Zitten est un duo assez versatile : pop-rock, ballades, folk, acoustic…Logés chez Pastel Music depuis 2008. En néerlandais être dans le brouillard, ou s’asseoir. Mais j’ai une petite préférence pour le brouillard. Sauf que pour eux, c’est du parfum. 

Aujourd’hui le batteur est parti, le chanteur.guitariste reste donc…solo. Je vais pas m’attarder sur le pourquoi du comment, c’était tellement drôle et important pour mon article concernant Boowhal que rien ne peut l’égaler. Et puis, je laisse ce genre de choses aux sites people.  Je préfère me concentrer sur la musique en elle-même, bien que le parcours des musiciens soient souvent très intéressants.

De nombreuses collab’ et autres projets (compilations, OSTs…), un album, trois minis et un single digital.

Les deux musiciens sont talentueux, et non seulement versatiles par les genres musicaux qu’ils proposent mais aussi par le fait qu’ils savent manier beaucoup d’instruments. Ils ont même enregistré tous l’instrumental nécessaire pour leur premier album studio eux-mêmes. Yep. C’est mon petit côté uniquement pianiste qui me fait ouvrir grand des yeux pétillants d’admiration, je le confesse.

On pourrait les nommer ‘Nell version folk’ sur certaines de leurs chansons. Mis à part la voix, qui est totalement différente bien sûr. Ceci n’est pas une comparaison, c’est plutôt une référence.

Zitten utilise beaucoup de piano pour jouer l’harmonie, c’est l’instrument dominant dans la plupart des morceaux. J’ai beaucoup aimé December et  Sunshine, bien que cette dernière soit accompagnée de guitare acoustique. 

Zitten sait créer des chansons légères, calmes et douces pour une soirée d’été, ou avoir un style plus rock, jamais trop chargé. La limite (ou pas) de la versatilité de Zitten est le manque de caractère. Je m’explique : on ne reconnaît pas tellement l’artiste au style qu’il adopte dans ses chansons, on le reconnaît éventuellement à sa voix.  Est-ce là quelque chose de négatif ? Je n’ai rien contre un artiste polyvalent, au contraire. Mais reconnaître le ‘style’ à la première note est à la mode en ce moment. Les gens aiment. Pourquoi pas…

Rejoignez-moi sur FacebookTwitter ou Ask !

 Bonne semaine à tous ! 

-YÜFY-

ACCORD N°20 : Apollo 18

Apollo18bySimonBond1

Apollo 18. Plus qu’un film, un groupe de post-rock/post-hardcore depuis 2008, des rues de Séoul au fameux SXSW, régulièrement fréquenté par des groupes coréens. Au hasard, Galaxy Express ou f(x).

Comment ? Une musique très particulière, bien à eux. Aux premiers abords inaccessible à quelqu’un d’étranger à tout ce qui est rock et hardcore, mais après quelques minutes d’écoute forcée, c’est l’oreille qui veut y rester.  Ou qui y reste après quelques lives…

Apollo 18 est un trio qui expérimente plus qu’il ne vit la musique. Vous allez adorer l’effet réchauffant de ‘Warm’, surtout en cette saison.  Cette chanson m’a fortement fait penser au premier album de Nell. C’est le même son, en différent. Un son doux et tiède, qui brûle et se consume petit à petit, réchauffant même le bout du nez.

A côté, des chansons comme ‘Sonic Boom’ vous donneront un tout autre feeling, comme disent si bien les anglophones. Quelque chose qui se rapproche plus du hardcore. Mais partout, Apollo 18 garde un son de guitare riche et dominant.

Et techniquement, j’abaisse mon chapeau. Leurs chansons demandent sans aucun doute beaucoup d’énergie et de contrôle.  Mais si c’est leur univers, alors tout s’explique.

En bref, un groupe qui ne pourra que vous plaire…ou pas. C’est définitif, si vous accrochez au post-rock ou hardcore, vous allez adorer. Si vous avez du mal, tentez plusieurs fois, et peut-être que ça rentrera. Apollo 18 est bien loin du rock commercial, donc bien loin de ce qui est facile et doux aux oreilles.

Rejoignez-moi sur FacebookTwitter ou Ask !

 Bonne semaine à tous ! 

-YÜFY-

ACCORD N°19 : Achtung !

cover

Non je n’ai pas décidé de tout jeter et de passer à un blog sur le rock allemand. Achtung est bien un groupe coréen et ce depuis 2008, chers amis ! Je vous laisse tout de même imaginer toutes les situations cocasses qu’ils ont pu avoir à la suite de la prononciation de leur nom en coréen.

Comme dans beaucoup de groupes, l’originalité du groupe repose sur la voix du chanteur. Le bassiste a aussi attiré mes yeux par son jeu maîtrisé. Il a joué pour des comédies musicales comme pour des concerts (Se7en, Bobby Kim et d’autres). Le batteur est très connu sur internet pour ses performances rapides (rien que pour vous, une vidéo à la fin de l’article !) et a même été professeur à l’université. Respect. Et si vous en doutez, regardez ses performances solo. Le chanteur et guitariste quant à lui est chargé de la musique pour des documentaires. Pas des parcours anodins tout ça.

Le groupe semble se présenter comme un mélange de salade folk et de rock. Appellation qu’on peut appliquer à beaucoup de groupes indie coréens, sans forcément les rendre tous similaires. Fan des deux, pourquoi choisir ?

Leur musique évoque à Kim TaeWon (fondateur de Boowhal, je vous renvoie à l’accord dédié à eux) une exclamation. J’approuve, mais même sans entendre leur musique, un groupe coréen au nom d’Achtung fait apparaître un point d’exclamation au-dessus de ma tête.

Ils se sont révélés des musiciens talentueux en improvisant une chanson à partir d’un manhwa (équivalent du manga en Corée). Et sont même apparus sur M6 en 2010 pour le M6SummerLive. Preuve ci-dessous.

En bref, ma préférée reste Autumn Leaves version rock. C’est une chanson qui représente bien le style du groupe, avec le son de guitare acoustique toujours appréciable, tout autant que celui de la batterie. Sans oublier que personnellement, je préfère la basse. Fâcheuse manie chez moi, mais je ne vous l’impose pas bien sûr ! A vous de me dire ce que vous préférez chez eux, même si ce n’est rien !

 Rejoignez-moi sur Facebook, Twitter ou Ask !

 Bonne semaine à tous ! 

-YÜFY-

FAUSSE NOTE N°2 : Nell – Run [Two Weeks OST]

Il court il court le furet Lee Junki ! Two Weeks est un drama sportif du début à la fin. Quoi, ça relève plus du policier ? Rooh…Ils ne font que courir, faut pas abuser ! Nell nous le prouve avec la première partie de l’OST : Run.

Personnellement, je n’aurais jamais imaginé Nell faire une chanson pour la bande originale d’un drama…ça ne semble pas leur correspondre. Du moins leur style de musique ne semble pas adapté. Mais Run m’a agréablement surprise. Tellement que j’ai commencé à regarder le drama après avoir écouté cette chanson. Je n’ai pas regretté d’ailleurs.

Run n’est pas une des multiples chansons mélancoliques de Nell. C’est un single à part, qui se rapproche plus de Ocean of Light et de Cliff Parade, c’est-à-dire un rythme plus rapide, un son de guitare plus prenant. Bien sûr on retrouve toujours la voix de Kim Jongwan, mais pas dans un style plus stressant, plus aventurier. Quelques accords se répètent sous une mélodie qui part doucement pour éclater au refrain.

Et chose rare pour une chanson de Nell, c’est l’harmonie qui est restée dans ma tête. Pas le chant. Pourtant ce n’est pas faute d’aimer la voix de Kim Jongwan. Bref, une chanson très spéciale de Nell, utilisée dans tout le drama en tant que générique. Un single à écouter, et un drama à regarder, pourquoi pas. Je l’ai regardé au fur et à mesure de sa diffusion, ce qui était bien plus stressant…les fin d’épisodes ponctuées par la musique (Run) sont assez…cruelles. Mais maintenant c’est moins drôle, vous avez les 16 épisodes sous la main.

Petite note : Les autres parties de l’OST sont pas mal non plus, à écouter sont celles des Dickpunks et de Yoo Seung Woo. On peut se passer de la chanson des Toxic.

ACCORD N°18 : Eastern Sidekick

Un seul mot : épique. J’ai été fortement tentée de finir mon article par cette même phrase qui l’a commencé. Mais ce serait trop simple.

Vous vous endormez dans votre fauteuil en ce dimanche soir pluvieux (pour ma part, en tout cas, j’espère que nous aurons…le lundi au soleil !) ? Un groupe coréen vient vous donner un coup de pied pour vous réveiller !

Plus sérieusement, Eastern Sidekick est un groupe de Fluxus entertainment (agence de urban Zakapa, Bye Bye Sea, Clazziquai Project etc). Leur style n’est pas agressif, mais vous marque. La voix du chanteur est assez rauque, les instruments violents, tout pour plaire ! Un joli son garage rock unique et surprenant parfois !

Certaines de leurs chansons semblent venir d’être blasés qui n’ont qu’une envie c’est de parcourir les routes avec leurs guitares…enfin pas les routes, les clubs ou les festivals plutôt. D’autres vous donnent envie de danser…vous savez, ces petits mouvements que vous faites sur votre chaise quand vous écoutez une chanson entraînante. Voilà. Après essayez de vous retenir de bouger dans le métro…D’autres encore vous donneront envie de prendre une guitare et de jouer…sans savoir comment, mais ça c’est un détail.

Je ne peux pas m’empêcher de me demander…comment ont-ils trouvé le nom ‘Eastern Sidekick’ ? Ce nom est trop beau pour ne pas avoir une histoire derrière lui.

Ils ont dernièrement sorti un mini-album nommé Hammer Lane. La chanson titre (ci-dessous) a…un titre particulier (vraiment, tout est fait pour attirer votre attention dans ce groupe) : Teeth and Sweat. Une chanson qui reste tout à fait dans leur style sans pour autant les rendre ennuyant. Bon, je ne dis pas qu’ils ne deviendront pas ennuyants si ils n’évoluent pas pendant dix ans. Vous me voyez bien contre la théorie du fan de la première heure qui ne désire aucun changement dans le style de son groupe préféré.

J’attends d’eux qu’ils ajoutent quelques petits éléments surprenants de temps en temps, qui s’accumulant, changeront leur style. Et je ne dis pas ça parce que je considère qu’il faut que leur style change dans le sens où il n’est pas bon, au contraire.

Mais le monde change, les personnes changent voyez-vous. Donc ils vont forcément changer un jour où l’autre, au moins un petit peu. Cette fois-ci, je cesse mon discours d’illuminée et je vous laisse avec le clip de Teeth and Sweat :

Bonne semaine à tous ! 

-YÜFY-

ACCORD N°17: 3rd Line Butterfly

Vous n’aimez pas les insectes ? Les papipllons par exemple ? Tant pis pour vous, prenez un insecticide car nous allons parler de papillons de la troisième dimension ligne : 3rd Line Butterfly.

3rd Line Butterfly est un groupe de rock alternatif depuis 1999. Une base rock aux touches pop et folk.

Le mieux chez eux ? Une des vocalistes était chanteuse dans le groupe Huckelberry Finn (encore un dont je dois absolument vous parler), un violoniste. Ils produisent un son léger, maîtrisé, parfois rythmé. Et j’ai réussi à faire rimer trois mots.

Leur carrière n’a pas été évidente, leurs débuts n’ont pas été brillants jusqu’à la réalisation d’un OST de drama. Cette technique publicitaire si je puis dire est rarement inefficace. Leur son est très particulier. Très. Ce n’est pas un son que tous peuvent aimer car très psychadélique. Mais un son accessible à l’international, et qui a eu du succès récemment en Corée.

Un son psychadélique qui va et vient, monte et descend en intensité à la vitesse d’un…papillon. Aux premières notes vous penserez à un groupe calme et déprimant, mais vous changerez vite d’avis. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est que la voix n’est pas toujours mise en avant, elle est souvent au même rang que les autres instruments, ce qui rend les chansons beaucoup plus intéressantes et moins ordinaires.

Ils ont su évoluer musicalement parlant au fil des années, au fil des albums. Dreamtalk a reçu de nombreuses nominations pour l’année 2012 et ont participé à MUST Era of the band. Ils sont allés jusqu’en demi-finale et ont malheureusement perdu contre Galaxy Express. Avouez que les adversaires étaient de taille, malgré des couleurs musicales totalement différentes.

Leur musique me paraît parfois un peu molle ou dans une sorte de coma mélancolique, et tout d’un coup, leur énergie commence à ressortir au moment précis où j’avoue que je m’ennuie de leur chanson et que je fais cliquer sur le bouton stop. Au contraire en live, leur musique semble bien plus énergique, je n’ai pas encore réussi à résoudre le mystère du pourquoi du comment.

Ah, et une dernière chose : si vous n’aimez pas chanter une chanson à tue-tête parce que vous l’avez dans la tête même dans votre sommeil le plus profond, n’écoutez jamais « Smoke, hot, coffee reffill ». Une chanson tellement bonne que vous l’entendrez en fond sonore de vos rêves les plus fous.

Je vous laisse avec cette fameuse chanson :

Twitter – Facebook – Ask

Bonne semaine à tous, faites de beaux rêves 😉

-YÜFY-

ACCORD N°16 : BlunT – 블런트

 

Malgré la première chose à laquelle vous avez pensée en lisant le titre de cet article, non je ne vais pas vous parler de James Blunt. Il n’est pas coréen aux dernières nouvelles.

Le groupe a sorti un de ses premiers clips avec la chanson ‘No More’. Une chanson qui ne comporte aucune prise de risque, étant certainement passée par la case : je pioche dans les accords les plus utilisés. Mais une bonne chanson tout de même. Le clip est lui aussi assez classique : alternance entre une jeune fille effrayée qui court dans les rues en pleine nuit pour on ne sait quelle raison et le groupe qui joue sa chanson avec autant de passion que possible.

Ce qui a attiré mon attention c’est qu’on dirait que la voix du chanteur est tellement rauque qu’on dirait qu’elle va craquer à la note suivante. Ce qui heureusement, n’arrive pas.

Quand au son produit par les guitares électriques, il semble souvent flou…jusqu’à ce qu’un solo, ne serait-ce que d’une mesure, me fasse changer d’avis. J’espère que le bassiste et le batteur pourront profiter bientôt d’un peu plus de mise en avant, afin de pouvoir apprécier leur capacités.

Le groupe étant encore jeune comme un poussin qui sort de l’œuf, il a encore du potentiel à montrer. Mais leur style semble déjà plus ou moins défini.

Je vous laisse avec le clip de ‘No More’ :

Vidéo via AsianDreamVOD

Bonne semaine à tous ! 

-YÜFY-